maison de hobbit kerterre

Au même titre qu’une maison sur l’eau, on trouve de nombreux habitats alternatifs permettant de se retrouver au plus près du milieu naturel. Et nul besoin de traverser les océans pour en dénicher, puisque à deux pas de chez nous, en Bretagne, de drôles de maisons de hobbit « Kerterre » poussent comme des champignons au cœur de la campagne bigoudène.

Une maison insolite faite de chanvre et de chaux

Dans le Pays Bigouden, à Plomeur, à quelques encablures de la plage de Tronoën, vit une tribu de hobbits. C’est du moins ce que l’on pourrait croire en apercevant ces drôles de maisons rondes, basses, à l’allure insolite et totalement naturelle.
Mais il n’en ait rien. Il s’agit de « Kerterre », en breton, « chez la Terre », de maisons insolites, écologiques et économiques construites uniquement à partir de chanvre, de sable et de chaux, des matériaux naturels et locaux.

L’histoire de ces maisons insolites débute il y a 20 ans lorsque Evelyne Adam, une ancienne professeur de piano, se voit offrir du chanvre. Elle se dit qu’elle pourrait se servir de ce matériau naturel pour construire un habitat écologique et économique. Après un premier succès, elle en construisit un second, puis un troisième.

Aujourd’hui, des personnes de toute l’Europe se rendent dans la Baie d’Audierne, chez Evelyne Adam, soit pour suivre des stages d’éco-construction en vue d’acquérir sa technique d’éco-construction, soit tout simplement pour les louer et savourer un moment de douceur.

Une maison-sculpture durable et résistante

Petite, ronde, avec de drôles d’ouvertures, parfaitement intégrée à son environnement comme si elle en avait toujours fait partie, la « Kerterre » n’est pas sans rappeler les maison de hobbit, tout du moins telles que l’on se les représente dans l’imaginaire collectif. Rien d’étonnant à cela car c’est bien leur objectif, comme le rappelle le site kerterre.org :
Une Kerterre est une construction qui associe discrétion dans le paysage et présence consciente de son habitant qui améliore son environnement par ses actes de tous les jours.

maison hobbit écologique

Plus résistante que la pierre et à l’image de chacun

Ne cherchez pas non plus un mode d’emploi pour construire la vôtre, car pour Evelyne Adam, une Kerterre n’est pas seulement un habitat, c’est une maison sculpture. Le secret réside dans le mélange de chaux, de sable et de chanvre qui, en séchant puis en vieillissant, devient plus résistant que la pierre. La forme ronde permet de se passer de fondation et de charpente car chaque centimètre carré au sol porte le poids de ce modeste habitat.
Pour le reste, c’est une affaire de goût et d’envies. Le chanvre peut se travailler pour donner des formes et personnaliser à volonté, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur.

Un confort naturel et un prix dérisoire

Outre l’harmonisation et l’intégration de cet habitat insolite avec son environnement, la Kerterre se veut également confortable et intime. Les matériaux qui la composent ont ainsi la caractéristique d’emmagasiner la chaleur en journée et de la restituer durant la nuit. Pas de polluant, rien que la nature.

Enfin, et c’était également l’ambition initiale d’Evelyne Adam, une Keterre est économe en temps et financièrement. En effet, la réalisation d’un tel dôme nécessite entre une et trois semaines, pour un coût moyen de 3000 euros, matériaux compris, pour peu que vous maîtrisiez la technique bien évidemment.
Si vous vous faîtes épauler par Evelyne Adam, vous pouvez vivre dans une maison de periannath ou en faire votre résidence secondaire pour un budget compris en 6 000 à 10 000 €.

Pour savoir plus, consultez leur site internet : https://kerterre.org/

Crédits images : Nikita Gouëzel